Les cannabinoïdes synthétiques sont des drogues qui sont souvent vendues comme une alternative “légale” au cannabis. Ils prétendent avoir des effets similaires. Ils sont souvent vendus sous forme de “mélanges à fumer à base de plantes” sous différents noms de marque, tels que “K2”, “Spice” et “Kronic”. Même si ces mélanges sont souvent vendus en magasin ou en ligne et présentés comme “légaux” et “sûrs”, beaucoup contiennent des ingrédients qui sont en fait illégaux et potentiellement très dangereux pour la santé.

Ces mélanges sont généralement constitués de matériel végétal qui a été pulvérisé avec un ou plusieurs produits chimiques actifs afin d’imiter certains des effets du cannabis lorsqu’ils sont fumés. Comme les ingrédients actifs utilisés sont souvent synthétiques et produits en laboratoire, ils ne sont ni à base de plantes ni 100% naturels. Au contraire, ces drogues sont conçues pour être plus fortes que le cannabis traditionnel, et peuvent donc présenter un risque plus élevé, surtout chez les jeunes.

Les mélanges contiennent souvent un mélange de différents ingrédients actifs, bien qu’ils soient vendus sous le même nom de marque. En outre, les ingrédients peuvent changer au fur et à mesure que des substances différentes deviennent illégales, même si le nom de la marque reste le même. Acheter deux fois la même marque ne signifie donc pas que le contenu sera le même et que les effets seront différents.

Quels sont les effets des cannabinoïdes synthétiques ?

Comme d’autres nouvelles substances psychoactives, leur consommation s’apparente à un coup de poker, et les effets immédiats et à long terme sont encore inconnus.

Les effets du cannabis de synthèse peuvent varier en fonction des ingrédients du produit. Les effets peuvent être immédiats ou à long terme, et sont parmi les suivants :

  • Somnolence
  • Paranoïa
  • Agitation
  • Irritabilité
  • Changements de mémoire
  • Sédation ou perte de conscience
  • Crises de panique
  • Rythme cardiaque très rapide ou irrégulier
  • Ralentissement du rythme cardiaque
  • Douleurs thoraciques
  • Anxiété extrême
  • Nausées
  • Vomissements
  • Changements d’appétit
  • Crises d’épilepsie et convulsions

Il existe des centaines de cannabinoïdes synthétiques différents. Certains cannabinoïdes sous forme synthétique comme le dronabinol sont utilisés de façon légitime dans le cadre de recherches thérapeutiques, alors que d’autres font l’objet d’abus et et entrainent des effets secondaires dangereux.

Pourquoi la consommation de cannabis de synthèse est-elle risquée ?

Lorsque vous ouvrez un paquet de produit à base de cannabis de synthèse comme ceux vendus sous l’appellation K2 ou Spice et que vous jetez un coup d’œil à l’herbe séchée dans votre main, le produit ressemble à de la marie jeanne. Ces feuilles et tiges séchées peuvent être inertes ou provenir de plantes psychoactives comme la dagga sauvage. Certaines de ces plantes sont contaminées par des métaux lourds, des pesticides, des moisissures ou des germes de salmonelle.

Cependant, les cannabinoïdes synthétiques sont tout sauf naturels. Ils sont produits en masse à l’étranger, puis expédiés en vrac aux États-Unis ou en Europe, où ils sont dissous puis mélangés à de l’herbe séchée, qui absorbe le liquide. Ce processus est vraiment baclé, de sorte que la dose contenue dans un paquet peut varier considérablement d’un lot à l’autre.

Il existe plusieurs centaines de cannabinoïdes synthétiques, qui stimulent tous les récepteurs cannabinoïdes de type 1 (CB1), tout comme le composant actif de la marijuana naturelle, le THC, qui procure le high. Mais ils le font avec des intensités différentes et pendant des périodes variables. Certains incorporent la structure de l’anneau central de la molécule de THC avant d’être modifiés en laboratoire, mais beaucoup d’autres ne le font pas. D’autres problèmes surgissent parce que certains des cannabinoïdes synthétiques stimulent des récepteurs non cannabinoïdes et peuvent également provoquer des effets inattendus. Il n’y a aucun moyen de savoir quels cannabinoïdes synthétiques se trouvent réellement dans le produit que vous avez acheté.

La marijuana naturelle ne comprend pas que du THC. Les autres composants de la marijuana naturelle, comme le cannabidiol, contribuent à tempérer l’impact négatif du THC, mais sont absents des cannabinoïdes synthétiques. En plus de ces innombrables risques, il existe également un risque que les cannabinoïdes synthétiques soient frelatés avec d’autres produits chimiques, allant des opioïdes à de la mort aux rats ! Sympathique non ?

Les cannabinoïdes synthétiques ont été initialement conçus par des chercheurs légitimes des États-Unis et du monde entier qui cherchaient à explorer la fonction et la structure des récepteurs cannabinoïdes. Ils n’avaient pour idée que des laboratoires de drogues illégales utilisent leur recette pour produire en masse ce cannabis de synthèse.

Aux USA ce genre de drogue fait des ravages. En Europe, de nombreux cas sont apparus au Royaume Unis, au Pays Bas ou en Allemagne – Source CBS News

Quelles sont les conséquences de la consommation de ces drogues ?

Outre l’euphorie qu’ils procurent à l’utilisateur, les principaux effets psychologiques et neurologiques de la consommation de cannabinoïdes synthétiques sont l’anxiété, l’agitation et la paranoïa, bien que des psychoses et des crises d’épilepsie aient également été observées.

L’anxiété et la psychose peuvent faire battre le cœur rapidement et même déclencher des crises cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux lorsque l’adrénaline circule dans le corps.

De nombreuses personnes souffrent de maux d’estomac avec les cannabinoïdes synthétiques, et les vomissements sont également fréquents (ce qui est paradoxal, puisque la marijuana médicale est utilisée pour prévenir les vomissements). Enfin, il existe un risque que les cannabinoïdes synthétiques endommagent les muscles et les reins.

Rarement, des personnes ont déclaré avoir des difficultés à respirer, mais dans certains cas, cela est dû à la libération d’adrénaline. Dans d’autres cas, le butane qui était utilisé pour extraire le THC de la marijuana avant l’altération en laboratoire n’a pas été retiré. Le butane s’enflamme lors de la combustion et endommage les poumons. La détection précoce et le traitement agressif de tous ces effets indésirables peuvent aider à prévenir des effets indésirables graves voire même des risques de décés.

Comment se protéger de ce genre de poison synthétique ?

La plupart des risques liés aux cannabinoïdes synthétiques et aux autres drogues illicites sont dus à la contamination, à la falsification, à la substitution et à des dosages incohérents. Tant que des personnes pourront fabriquer, transporter et vendre ces drogues en secret, il n’y aura aucun moyen de garantir aux acheteurs un produit de qualité constante. La meilleure chose à faire est de ne pas acheter, ni de consommer ce genre de produits !

Le personnel de santé publique, les enseignants et les parents doivent éduquer les adultes et les plus jeunes sur les risques inhérents à la drogue dans sa forme pure, mais aussi sur les risques associés aux mauvaises pratiques de fabrication de ces variantes synthétiques.

Les gens préfèrent généralement la marijuana naturelle aux formes synthétiques, mais tant que la marijuana naturelle restera illégale, en forte demande, facilement détectée et périodiquement indisponible, le désir d’acheter des formes synthétiques persistera chez les consommateurs.

Enfin, les cannabinoïdes synthétiques sont principalement fabriqués à l’étranger. Les gouvernements étrangers, notamment en Asie, doivent sévir contre les usines de fabrication de drogues illégales et mieux contrôler le fret en direction de l’international pour détecter les drogues illégales exportées. En outre, toutes les compagnies maritimes doivent faire davantage pour détecter le transport illégal de drogues vers l’europe et les États-Unis. Il existe des détecteurs portatifs qui peuvent aider à identifier certains cannabinoïdes synthétiques, mais pas la plupart. Toutefois, la détection sera toujours très lente et nous pensons que la sensibilisation des consommateurs est une bien meilleure option.

 

Sources :

  • https://www.emcdda.europa.eu/publications/drug-profiles/synthetic-cannabinoids_en
  • https://www.cdc.gov/nceh/hsb/chemicals/sc/default.html
  • CBS News