La définition d’un mal de tête est une douleur lancinante ou constante provenant de n’importe quelle région de la tête, ainsi que du visage ou du cou. Les maux de tête peuvent gravement détériorer votre qualité de vie. Ils vous rendent irrités, fatigués, distraits et incapables de vous engager pleinement dans vos activités quotidiennes. Même des tâches simples comme faire les courses, regarder la télévision, taper à la machine, conduire, etc. peuvent se transformer en cauchemar lorsque vous souffrez d’un mal de tête.

Certains types de maux de tête, tels que les maux de tête en grappe, les migraines, l’hémicranie continue, les maux de tête en coup de tonnerre et autres, peuvent être difficiles à supporter, car ils durent plus longtemps et présentent des symptômes et une intensité plus graves.

Dans de nombreux cas, les maux de tête peuvent être soulagés en prenant un analgésique en vente libre, en se reposant ou en réduisant la tension du cou (un bon massage est toujours une bonne option). Malheureusement, les interventions médicamenteuses et non médicamenteuses courantes ne sont pas toujours utiles. Les médicaments peuvent être inefficaces et provoquer des effets secondaires chez certains patients, les laissant seuls face à leur douleur. Toutefois, cela ne signifie pas que la douleur est inéluctable, car il existe des moyens efficaces de la soulager par la consommation de marijuana.

L’utilisation de la marijuana pour le traitement de la migraine a été largement rapportée dans la littérature scientifique. Par exemple, une recherche scientifique de 2020 menée par Cuttler et ses collègues a révélé que le cannabis peut réduire de moitié les maux de tête et les migraines. « Oui, même les migraines ! » confirme Tom Stevenson, PDG de Bonsai Cultivation. Selon Stevenson, la marijuana a un effet positif important si elle est utilisée correctement et dans des dosages appropriés. Cet article explique pourquoi les gens peuvent utiliser le cannabis pour les migraines et d’autres types de maux de tête et quels types sont les meilleurs à cette fin.

AVERTISSEMENT : Cet article n’est pas destiné à remplacer un avis médical professionnel mais sert uniquement à informer le public. Si vous souffrez d’un mal de tête sévère accompagné d’autres symptômes ou si vous ne pouvez pas le soulager avec les médicaments disponibles, nous vous recommandons vivement de consulter un professionnel de la santé.

Les types de maux de tête les plus courants

Avant de nous attarder plus en détail sur les propriétés antidouleur de la marijuana, discutons des types de maux de tête les plus courants qui peuvent être traités par la consommation de marijuana. Les maux de tête sont généralement divisés en deux groupes principaux :

  • Maux de tête épisodiques
  • Maux de tête chroniques

Le premier groupe comprend les maux de tête qui surviennent occasionnellement, mais pas plus de 15 jours par mois. Ils sont généralement plus légers que les maux de tête chroniques, qui surviennent plus souvent et sont associés à une douleur intense difficile à gérer.

RELATIF : Qu’est-ce que le THC-O et pourquoi ce cannabinoïde psychédélique est-il 3x plus fort que le THC ?

Les experts de Stanford Health Care expliquent que tous les maux de tête peuvent également être divisés en primaires et secondaires. Les maux de tête primaires ne sont pas le symptôme d’une affection ou d’une maladie plus grave. Ils surviennent en raison de l’inflammation des parties sensibles à la douleur de la tête et du cou, causée par des facteurs de style de vie défavorables (par exemple, l’abus d’alcool, un style de vie sédentaire, le manque de sommeil). Les maux de tête primaires peuvent être facilement traités avec des analgésiques, y compris la marijuana.

Le cannabis a des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques qui aident à soulager les maux de tête. C’est aussi un neuroprotecteur naturel, qui aide à réduire la production de composés causant des dommages.

Voici des exemples de maux de tête signalés le plus souvent :

  • Migraine
  • Céphalée de tension
  • Céphalée en grappe
  • Céphalée hypnotique
À lire  Expérimentation du cannabis thérapeutique en France : derrière les annonces, l’immobilisme

Cependant, les maux de tête ne se limitent pas à ces types. Ils peuvent être causés par différents facteurs (par exemple, la consommation de caféine, les menstruations, etc.) et affecter différentes parties du cerveau.

Le mal de tête secondaire signifie un problème sérieux dans le cerveau. Il ne peut être traité qu’en traitant la cause sous-jacente, comme une tumeur, une lésion cérébrale, un anévrisme, etc. Les maux de tête secondaires sont atroces et soudains, et ils nécessitent souvent des soins d’urgence. La marijuana aide-t-elle à soulager les maux de tête de ce type ? Bien que l’utilisation de la marijuana dans le cas de maux de tête secondaires pour soulager la douleur puisse être dangereuse et inefficace, une personne qui suit un traitement pour une tumeur au cerveau peut trouver le cannabis utile pour soulager les symptômes.

Comment la weed aide-t-elle exactement les maux de tête ?

Alors, comment exactement la weed peut-elle aider les maux de tête ? Des études scientifiques ont montré que la marijuana aide à éliminer la douleur par les voies de l’inflammation, de la glutamine, des opiacés et de la sérotonine. Le cannabis possède également des propriétés de blocage de la dopamine, ce qui aide à améliorer les états d’humeur négatifs dans des conditions telles que l’anxiété, la dépression et le rétablissement de la dépendance.

Comment la weed aide-t-elle les maux de tête au niveau physiologique ? Les effets de la weed sur le corps humain sont mieux compris si l’on examine de plus près ce que l’on appelle le système endocannabinoïde. Ce système situé dans le cerveau et la moelle épinière régule de nombreux processus physiologiques, tels que :

  • Inflammation
  • Douleur
  • Régulation du stress
  • Métabolisme
  • Plasticité synaptique
  • Thermogenèse
  • Développement neuronal, etc.

Les récepteurs cannabinoïdes 1 (CB1) et 2 (CB2) constituent le cœur de ce système. Le cannabis module les CB1 et CB2 pendant la consommation d’herbe, ce qui entraîne des effets positifs sur la santé, comme la relaxation et le soulagement de la douleur.

Le plus intéressant dans tout cela, c’est que la marijuana peut être utilisée différemment, en fonction de la gravité de la douleur et des préférences personnelles. L’utilisation principale du cannabis se fait en fumant, mais la vaporisation et les dabs sont également très populaires. Les produits utilisant des formes comestibles, à base d’huile et topiques de cannabis sont également de plus en plus populaires. Ils sont largement utilisés comme méthodes de première ligne contre les maux de tête. Les fleurs de cannabis séchées, les huiles riches en cannabinoïdes et les produits topiques peuvent traiter efficacement les migraines et les douleurs liées aux maux de tête.

Ainsi, ne vous attendez pas à ce que le cannabis soulage instantanément la douleur et prévienne les futurs maux de tête, car cela dépend en grande partie de la sensibilité individuelle, qui n’est pas encore totalement comprise. Cependant, fumer de la marijuana à des doses et à une fréquence appropriées peut apporter des avantages significatifs pour la santé si vous vous en tenez à un mode de vie sain.

Traitement des maux de tête par le CBD

Tous les ingrédients actifs contenus dans la marijuana n’ont pas le même effet et la même application pour le traitement des maux de tête. Le cannabidiol (CBD), qui est principalement utilisé sous forme d’huile de CBD, est un remède populaire contre les maux de tête. Cet ingrédient non intoxicant, disponible légalement, possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires et ne crée pas d’accoutumance. Vous bénéficiez donc de tous les avantages sans risques pour la santé.

Les recherches sur les effets du CBD sont rares, mais des preuves anecdotiques montrent que frotter de l’huile de CBD pour les migraines sur votre front peut avoir un effet calmant et antidouleur souhaité. Par exemple, les crèmes ou onguents topiques au CBD peuvent aider à soulager les maux de tête dus à la tension des muscles du cou à la base du crâne. Le CBD peut également réduire les symptômes des maux de tête, tels que la sensibilité à la lumière et au son et les nausées.

À lire  Yeux rouges après avoir fumé - Pourquoi et comment y remédier ?

Le CBD aide-t-il la migraine ? Les preuves pour répondre à cette question manquent. Cependant, le CBD pour les migraines combiné à d’autres options de traitement peut apporter des résultats optimaux.

Traitement des maux de tête par le THC

Le tétrahydrocannabinol (THC) est un autre ingrédient actif de la weed qui a un effet positif sur les maux de tête. Cependant, il n’est généralement pas utilisé pour réduire la douleur à lui seul. Le THC et le CBD sont souvent combinés pour prévenir et traiter les maux de tête. La combinaison de ces composants agit comme une bonne prophylaxie contre les maux de tête et soulage la douleur dans les cas de maux de tête aigus. En fait, des chercheurs ont découvert que le CBD et le THC combinés sont aussi efficaces que l’amitriptyline.

Toutefois, le rapport optimal entre le CBD et le THC peut varier en fonction de l’intensité de la douleur et des caractéristiques individuelles. Ainsi, un mot d’avertissement sur le THC s’impose. Chez certaines personnes, la consommation de THC peut entraîner une dépendance. Bien que de nombreuses personnes ne le croient pas, c’est un fait bien établi.

De nombreux travaux se concentrent sur les effets de l’exposition parentale au THC sur la progéniture des utilisateurs, ce qui est particulièrement vital pour les femmes enceintes qui ne souhaitent pas prendre de médicaments contre les maux de tête.

La marijuana peut-elle causer des maux de tête ?

Bien que la marijuana ait un effet plus doux sur la douleur que les médicaments, il ne faut pas en abuser. Le problème est que la consommation de weed peut soit soulager la douleur, soit la provoquer. James de TJ’s Gardens explique : « J’ai entendu dire que cela peut aller dans les deux sens – tout dépend de l’individu et du cultivar particulier »

On a constaté que la modulation à long terme des récepteurs CB1 dans le système nerveux central due à la consommation régulière de marijuana augmentait le risque de maux de tête causés par la surconsommation de médicaments et de maux de tête de rebond dans des populations spécifiques. Des périodes prolongées d’exposition à la marijuana ou la consommation d’herbe à fortes doses peuvent diminuer l’efficacité du traitement. Les situations provoquant des maux de tête de rebond incluent, mais ne sont pas limitées à ce qui suit :

  • Augmentation trop rapide de la dose
  • Dépasser régulièrement les doses recommandées
  • Arrêt du traitement après une utilisation prolongée (plus d’un mois)

D’autres chercheurs doutent que le cannabis provoque des maux de tête de surconsommation, ce qui le rend supérieur aux traitements plus conventionnels. Cependant, les preuves à cet égard sont incohérentes. Jusqu’à ce que davantage de preuves soient disponibles, il est préférable de réduire la consommation de marijuana et de prêter davantage attention à la façon dont la douleur se manifeste et dans quelles situations. Par exemple, une douleur qui survient ou s’intensifie après la consommation de cannabis peut indiquer une surconsommation ou un usage inapproprié de cette substance.

Conclusion

La douleur des maux de tête peut être débilitante et épuisante. Elle draine votre énergie et vous fait vous sentir étourdi et faible. Si, pour une raison quelconque, vous ne voulez pas prendre d’analgésiques en vente libre, la marijuana peut vous aider à soulager la douleur. La marijuana aide-t-elle les maux de tête ? Absolument ! Elle peut réduire la douleur et procurer quelques avantages supplémentaires, comme la relaxation, le calme, l’amélioration du sommeil, et bien d’autres.

Il est important de trouver le bon THC/CBD et une souche de weed adaptée pour profiter des avantages optimaux de la marijuana. Cependant, nous vous déconseillons d’expérimenter sans consulter d’abord un spécialiste de la santé ou votre médecin. Plus important encore, si vous souffrez de douleurs atroces et d’autres symptômes, qui apparaissent soudainement, il est préférable de demander l’aide d’un professionnel.