Logo Ganja Times
Que faire en cas de « bad » cannabique ? Que faire en cas de « bad » cannabique ?
C’est quelque chose qui est probablement arrivé à tout consommateur de cannabis : une trop grosse dose de space-cake ou quelques taffes de trop, et... Que faire en cas de « bad » cannabique ?

C’est quelque chose qui est probablement arrivé à tout consommateur de cannabis : une trop grosse dose de space-cake ou quelques taffes de trop, et vous pouvez avoir l’impression que votre cœur bat très vite, vous sentir angoissé, voir en panique. En bref, vous êtes vraiment trop défoncé et ça ne va plus du tout.

C’est ce qu’on appelle communément un « bad ». Il existe heureusement quelques trucs à savoir pour se tirer plus vite de cette fâcheuse situation.​

1. Pas de panique !

Durant les débats précédents la légalisation, nombre d’observateurs et de citoyens canadiens craignaient que cette dernière n’impacte de façon significative la productivité des employés.

Ainsi, ils étaient 43% à penser que la légalisation aller altérer la qualité du travail, 46% à penser qu’elle allait faire baisser la productivité des entreprises, et 55% estimaient que le cannabis aurait un impact négatif sur la sécurité au sein des entreprises et l’état de santé général des salariés.

Un an après, qu’en est-il vraiment ?

2. Hydratez-vous et mangez un peu

Buvez beaucoup d’eau, ou de jus de fruit. S’hydrater est important pour combattre la sensation de bouche pâteuse, et la déglutition aide naturellement à se détendre. Vous pouvez consommer une boisson chaude ou froide, mais évitez la caféine et surtout l’alcool qui ne ferait qu’aggraver les choses (ce dernier peut en effet augmenter la concentration de THC dans le sang).

Tant que vous y êtes, pourquoi ne pas vous faire un petit snack ? Certaines personnes estiment que manger quelque chose les aide à redescendre un peu. Si vous avez mangé du space-cake, ingérer autre chose peut également aider votre organisme à éliminer plus rapidement le cannabis.

3. Essayez le poivre noir, le sucre ou le CBD

huile de cannabis

Un simple ingrédient de cuisine que vous avez très probablement à portée de main peut vous aider : le poivre noir. Sentez ce dernier (sentez, pas sniffez hein) ou croquez un ou deux grains. Pour beaucoup de personnes, l’effet de soulagement est immédiat. Sa molécule utilise en effet les mêmes récepteurs neuraux que le cannabis, ce qui provoquerait un effet calmant en cas de bad.

Autre truc à essayer : 2 ou trois cuillères à café de sucre en poudre dans un verre d’eau. Le sucre aide en effet à contrer les effets du THC.

Enfin, vous pouvez envisager d’utiliser du CBD : ses effets relaxants peuvent contrebalancer ceux du THC.

4. Reposez-vous un moment

Trouvez-vous un coin tranquille pour vous poser confortablement. Respirez profondément en prenant de grandes inspirations par le nez et en expirant lentement par la bouche. Concentrez-vous sur le son de votre respiration et reposez-vous un moment. Si vous sentez le sommeil venir, ne luttez pas : une sieste peut être votre meilleure alliée et vous permettre de vous réveiller en meilleure forme !

5. ​Distrayez-vous !

On vous l’a dit, un bad n’est qu’un sale moment à passer, et plus vous angoissez, plus vous le prolongez. Si vous vous sentez capable de marcher un peu, allez faire un tour dehors et respirez un peu d’air pour vous oxygéner et vous sentir mieux.

Si c’est au-dessus de vos forces, installez-vous le plus confortablement possible et essayez de penser à autre chose : regardez une vidéo marrante sur le net, une série, écoutez votre album préféré… De préférence une activité dont vous avez l’habitude et que vous appréciez particulièrement : le tout est en effet d’aider votre cerveau à se calmer, le temps que le bad passe de lui-même.

​6. Essayez de retenir la leçon​

Pour éviter que cette situation inconfortable ne se reproduise, essayez de retenir les quantités que vous avez absorbées : c’était sans doute un peu trop. La prochaine fois, allez-y plus doucement pour apprécier davantage !

Ps : certains conseillent de prendre un bain ou une douche, mais l’eau chaude dilate les vaisseaux sanguins et peut ainsi amener davantage de THC au cerveau… A moins que la température soit modérée, c’est donc une solution que nous ne conseillerons pas ici…

Sources :
- abx.org
- Leafly
- Lifehacker

Rapha

Passionné par l'industrie du cannabis, je partage avec vous les dernières actualitées liées à la weed, au CBD et autres sujets chauds du moment !