Logo Ganja Times
Bien conserver sa weed en préservant son arôme Bien conserver sa weed en préservant son arôme
Le cannabis n'est pas livré avec mode de conservation et date de péremption... Quelles sont alors les règles à respecter ? Si le problème... Bien conserver sa weed en préservant son arôme

Le cannabis n'est pas livré avec mode de conservation et date de péremption... Quelles sont alors les règles à respecter ? Si le problème ne se pose pas pour le hash ou l'huile, cette question se pose en revanche pour la weed.

Privilégier un environnement frais

Des moisissures peuvent détériorer votre weed si vous la stockez dans un endroit peu approprié. Elles se développent surtout à partir de 25 à 30°C, il convient donc de privilégier un environnement frais. De plus, une température excessive peut dessécher les terpènes et les cannabinoïdes, responsables respectivement de l'arôme et des effets psychoactifs de votre weed : vous vous retrouvez alors avec du "foin" peu agréable à fumer et ayant perdu toutes ses qualités.

Un air plus frais évitera cela, et aura un autre bénéfice : il sera le plus souvent moins humide. Attention cependant à l'excès inverse : le congélateur et le réfrigérateur sont hors de propos, car un froid trop important fragilise voire détruit les substances actives.

Moisissures sur de l'herbe

Un environnement trop chaud ou trop humide augmente le risque de formation de moisissures sur votre herbe

L'importance du contrôle de l'humidité

Contrôler l'humidité est un facteur primordial si vous voulez préserver la qualité de votre produit. On estime que le taux d'humidité parfait se situe entre 59 et 64% : au-delà, des moisissures sont très susceptibles de se développer. Trop en dessous, vous risqueriez de fragiliser les trichomes de votre weed (les minuscules excroissances ressemblant à de petits cristaux blancs, très concentrées en huile et arômes) et de trop la dessécher.

Pas facile d'estimer au jugé le taux d'humidité, mais à choisir préférez un lieu plutôt sec. 

A propos de la lumière

Une exposition prolongée aux UV est nocive pour la plupart des organismes, et votre weed ne fait pas exception : avec le temps, trop de lumière la dégrade.

Dans les années 1970, une étude britannique a d'ailleurs montré que la lumière était le principal facteur de dégradation des canabinoïdes. Il est donc préférable d'éviter de stocker votre weed dans un lieu directement exposé à la lumière. Cela vous aidera aussi à contrôler la température et à éviter que celle-ci ne grimpe trop.

Conserver l'herbe ? l'abris de la lumi?re

Le bon niveau d'air

La quantité d'air avec laquelle la weed est en contact affecte également sa conservation : l'exposition à l'oxygène accélère la dégradation des canabinoïdes et plus largement de la matière organique en général. Il faut donc réduire cette quantité, mais attention : si votre weed n'a pas été correctement séchée avant d'être stockée (si elle est encore très humide), cela va fortement augmenter le taux d'humidité dans le contenant, et ainsi augmenter le risque de moisissures. Faîtes la donc sécher, puis stockez la avec le moins d'air possible. 

Sechage de la weed

Quel contenant privilégier ?

Le plastique a une charge statique qui peut arracher et retenir les précieux trichomes, et détériorer les terpènes. Réservez donc les sachets plastiques à de petites quantités, et pour une courte période. Dès que vous le pouvez, placez votre weed dans un récipient en verre rendu bien étanche (le verre a une charge statique neutre). Afin de préserver tous les arômes, ne mélangez pas différentes variétés dans un même pot.

Enfin, sachez enfin qu'il existe des pots en verre spécialement étudiés pour préserver leur contenu des UV (et à l'abri des regards).

Rapha

Passionné par l'industrie du cannabis, je partage avec vous les dernières actualitées liées à la weed, au CBD et autres sujets chauds du moment !