La culture hydroponique du cannabis connait un engouement croissant chez les cultivateurs souhaitant augmenter leurs rendements. Parmi les différentes méthodes hydroponiques, la Deep Water Culture (DWC) est l’une des plus populaires. Elle permet d’obtenir rapidement des plants imposants et des récoltes abondantes.

Qu’est-ce que la Deep Water Culture ?

La DWC est une technique de culture hors-sol où les racines des plants sont immergées en permanence dans un réservoir rempli de solution nutritive oxygénée.

L’oxygénation est assurée par un système de pompe à air et de pierres à oxygène qui diffusent de fines bulles dans la solution. Cet environnement riche en oxygène favorise une croissance explosive des racines.

Les plants sont installés dans des pots à net remplis de billes d’argile expansée, le tout flottant à la surface du réservoir. Seules les racines trempent dans la solution nutritive, le reste de la plante étant à l’air libre.

Schéma d'un système DWC

Avec ce dispositif, les racines ont un accès permanent à l’eau, à l’oxygène et aux éléments fertilisants. La plante peut donc absorber tous les nutriments nécessaires à une croissance rapide.

Avantages et inconvénients de la DWC

Comme toute méthode de culture, la DWC présente des avantages mais aussi certains inconvénients :

Les avantages

  • Croissance rapide des plants
  • Développement massif du système racinaire
  • Absorption constante des nutriments
  • Rendements très élevés
  • Dispositif facile à fabriquer soi-même

Les inconvénients

  • Risque de défaillance de la pompe à air
  • Bruits générés par le matériel
  • Risque de pourriture des racines
  • Coût des nutriments et de l’électricité
  • Nécessite une surveillance régulière des paramètres

Comment mettre en place un système DWC ?

Voici les étapes à suivre pour installer votre premier système DWC :

Étape 1 – Disposer la pompe à air et les pierres dans le fond du seau. Remplir d’eau jusqu’à 2-3 cm du haut du pot.

Étape 2 – Remplir le pot de billes d’argile préalablement rincées.

Étape 3 – Placer le cube de laine de roche contenant les graines au centre des billes.

Étape 4 – Ajouter les nutriments dans l’eau et vérifier le pH et l’EC. Ajuster si besoin.

Étape 5 – Brancher la pompe à air et vérifier la production de bulles fines.

Entretenir le système DWC

Pour garantir une croissance optimale, quelques points sont à surveiller :

  • Qualité de l’eau : privilégier l’osmose inverse
  • Fonctionnement de la pompe à air
  • Température de la solution : 18 à 20°C
  • Changer régulièrement la solution nutritive
  • Maintenir des racines blanches et saines

Le pH et l’EC (conductivité électrique) sont deux paramètres essentiels à contrôler. Un pH entre 5,5 et 6,5 et une EC augmentant progressivement en fonction de la maturité des plants sont recommandés.

Comment la DWC se compare aux autres techniques hydro ?

Bien que très productive, la DWC reste exigeante. D’autres méthodes hydroponiques plus simples peuvent convenir aux débutants :

  • Le système de goutte-à-goutte
  • La technique du film nutritif
  • L’aéroponie
  • L’aquaponie

Une fois maîtrisés les rudiments de l’hydroponie, vous pourrez alors vous lancer sereinement dans l’aventure de la DWC !

Conseils pour réussir la DWC

  • Ayez une pompe à air de secours
  • Trouvez le juste dosage d’oxygène
  • Ajoutez les nutriments avant de régler le pH
  • Changez régulièrement la solution nutritive
  • Surveillez étroitement les paramètres
À lire  Tout savoir sur la culture aéroponique du cannabis

Bien qu’exigeante, la DWC permet d’exploiter tout le potentiel de rendement des plants et de récolter rapidement des quantités abondantes de cannabis. À condition de respecter quelques règles, cette technique hydroponique ravira les cultivateurs les plus expérimentés !