Logo Ganja Times
Combien de temps le THC est-il détectable dans le corps ? Combien de temps le THC est-il détectable dans le corps ?
Les substances actives du cannabis comme le THC laissent des traces dans le corps de ses utilisateurs, notamment le sang, l’urine, les cheveux et... Combien de temps le THC est-il détectable dans le corps ?

​Les substances actives du cannabis comme le THC laissent des traces dans le corps de ses utilisateurs, notamment le sang, l’urine, les cheveux et la salive. Ces traces peuvent être détectées plus ou moins longtemps en fonction de divers facteurs.

​Détection et durée du cannabis dans l'organisme

La substance active du cannabis responsable de ses effets psychoactifs est le cannabinoïde nommé Tétrahydrocannabinol, delta-9-THC ou plus généralement THC. Lorsque vous consommez du cannabis, ce dernier passe dans votre système sanguin. Etant soluble dans les graisses, il va s’accumuler dans celles-ci et n’être libéré que progressivement (ce temps est d’autant plus long pour les fumeurs réguliers).

De plus, le foie produit des métabolites particuliers lorsqu’il dégrade le THC : ce dernier va être assimilé par le corps, et cette réaction chimique va produire de nouvelles molécules. Les métabolites les plus importants produits par la dégradation du THC sont le 11-OH-THC et surtout le THC-COOH. Or, ces derniers demeurent détectables bien plus longtemps dans le corps que le THC, avant de s’évacuer eux aussi par les urines ou les selles. 

Lors d’un test de dépistage au cannabis, les substances recherchées sont évidemment le THC (delta-9-tétrahydrocannabinol), mais également le THC-COOH…

​Infographie : Combien de temps le THC reste​ dans le corps ?

THC dans le corps

Combien de temps le THC reste dans le sang ?

Le THC et ses métabolites sont détectables dans le sang quelques secondes à peine après avoir consommé du cannabis, et en moyenne 1 à 2 jours après. C'est plut​ôt une bonne nouvelle car une prise de sang​ demande généralement plusieurs jours, ce qui vous permet de vous préparer au mieux et d'arr​êter votre consommation à temps. Il faut toutefois noter que ce laps de temps peut être rallongé en fonction de la quantité absorbée et de la fréquence de consommation.

Combien de temps le THC reste dans l'urine ?

Selon le référentiel de la clinique Mayo (fédération hospitalo-universitaire américaine très influente dans le domaine de la recherche), le cannabis est détectable dans les urines entre 3 et 70 jours selon la fréquence de consommation.

Dans le détail, cela nous donne : 3 jours pour les consommateurs occasionnels (moins de 3 fois par semaine), 5 à 7 jours pour les consommateurs modérés (quatre fois par semaine), 10 à 15 jours pour les consommateurs ​r​éguliers, et de 30 à 70 jour​s pour les gros consommateurs (plusieurs fois par jours).

Combien de temps le THC reste dans la salive ?

Une étude de 2014 a démontré que THC et THC-COOH peuvent être trouvés dans la salive durant 1 à 3 jours pour des consommateurs occasionnels et, ​exceptionnellement, jusqu’à 29 jours pour des usagers réguliers. ​

Combien de temps le THC reste dans les cheveux ?

Le THC et ses métabolites accèdent aux follicules des cheveux grâce à de minuscules vaisseaux sanguins, et vont y être stockés pendant environ 90 jours, soit 3 mois.

Facteurs pouvant influer sur la durée du THC dans l’organisme

Le laps de temps durant lequel le cannabis peut être détecté dans l’organisme varie beaucoup selon les individus. 

Cela dépend en premier lieu du mode de consommation : plus l’usage est régulier et plus la weed a un taux de THC élevé (ou plus vous chargez vos joints 😉 plus les traces subsisteront longtemps dans le corps.

Mais d’autres facteurs entrent également en jeu, notamment l’IMC (indice de masse corporelle, autrement dit la quantité de graisse dans le corps). Plus ce dernier est élevé, plus les cellules graisseuses où peuvent se loger le THC et ses métabolites sont nombreuses : elles seront donc détectables plus longtemps. L’âge du sujet (et donc la rapidité avec laquelle son métabolisme dégrade le THC) et certaines prédispositions génétiques peuvent aussi jouer, mais de façon nettement moindres. 

Comment éliminer le THC rapidement ?

Pour faire court : il n'y a pas vraiment d'astuce pour éliminer le THC dans le sang ou dans l'urine. Il y a bien quelques petites choses à faire, mais ne vous attendez pas à un miracle…

Pour évacuer plus rapidement le THC et ses métabolites, il est surtout conseillé de beaucoup s’hydrater (eau, thé, jus de fruits…) et de faire de l’exercice afin de « brûler » les cellules graisseuses dans lesquelles ces substances ont pu se loger.

Dans ce dernier cas, il faut cependant noter que juste après la pratique sportive, le THC stocké dans les graisses sera relâché dans le corps et y sera d’autant plus détectable, jusqu’à ce qu’il soit enfin éliminé dans les urines ou les selles.

Boire du lait avant un test urinaire ?

​C'est une des légendes urbaines les plus répandues. Aucune étude ne permet cependant de démontrer que le lait élimine plus rapidement le THC dans l'urine. Absorber une grande quantité de liquide quelques heures avant un test urinaire a bien un effet diluant, c'est-à-dire de diminution de la concentration du produit dans une quantité d'urine plus importante, mais cette dilution peut être détectée lors de l'analyse.

Test salivaire THC
Test salivaire THC

​Des astuces pour le test salivaire

​​​S'il n'y a pas de remède miracle, il existe cependant quelques astuces pouvant potentiellement tromper un test salivaire THC.

Si vous avez un peu de temps avant le test (au moins 24h), commencez par boire beaucoup d'eau, tout au long de la journée pour que votre salive continue de couler. Faites-vous également plusieurs bains de bouche ​à l'eau. ​L'idée est d'extraire le THC actif de votre salive pour le faire passer dans votre estomac.

Vous pouvez aussi ingérer​ de la nourriture​ très grasse : hamburger, frites, pizza, etc. Le THC actif se lie aux aliments gras. Ainsi, manger une tranche de pizza vous aidera à éliminer le THC qui reste dans votre bouche.

​Si le test est ​réalisé quelques heures après votre dernière consommation de cannabis, vos options sont plus limitées.​ L'aspirine ou le peroxyde d'hydrogène, utilisé notamment pour le blanchiment des dents, sont des produits chimiques qui peuvent interfér​er avec les tests de dépistage du cannabis. Ils ne sont cependant pas fiables ​à 100% et peuvent comporter des risques pour la santé.

Enfin, il existe un spray anti-THC qui fait beaucoup parle de lui ces derni​ères années.

Spray anti THC : mon avis

Certains kits trouvables sur internet prétendent rendre le cannabis indétectable grâce à un mélange d’autres herbes et de vitamines, mais ​nombreux sont des attrape-pigeons et ne fonctionnent tout simplement pas.

Cependant, un produit semble sortir du lot : le spray Kleaner. Ce spray qui revendique 100% de réussite aux tests salivaires THC a conquis de nombreux usagers. ​J'ai donc voulu vérifier cela par moi-m​ême. J'ai commandé un spray ​sur internet pour 25 euros environ, ainsi que des tests salivaires. Les deux tests effectués après utilisation du spray étaient négatifs !

cleaner THC
Spray Kleaner THC

Co​nclusion

​D'une manière ou d'une autre, le THC et ses métabolites sont détectables longtemps après leur absorption… Si cela vous inquiète car le cannabis est illégal là où vous vivez, rappelez-vous qu’une consommation responsable (s’abstenir si vous devez conduire par exemple) vous évitera la plupart du temps d’être contrôlé… et le meilleur moyen de ne pas angoisser à ce sujet reste encore de ne pas consommer de cannabis du tout.

Plus d’article « médical et santé » ici.

Sources :

  • Healthline 
  • Medicalnewstoday.com
  • Hightimes
  • Mirror.co.uk
ARTICLES LIÉS

Rapha

Passionné par l'industrie du cannabis, je partage avec vous les dernières actualités liées à la weed, au CBD et autres sujets chauds du moment !

en_USEnglish