Il existe tellement de méthodes et accessoires différents permettant de fumer de l’herbe de nos jours. Les options sont presque illimitées ! Si vous souhaitez fumer du cannabis sans tabac et ne souhaitez pas passer par la case « edibles » et ingérer votre herbe ou hash, voici quelques bonnes options pour vous.

L’Europe peut sembler être un continent de plus en plus divisé, mais il y a une chose qui unit ses habitants : l’obsession d’utiliser du tabac pour fumer son cannabis. Jusqu’à 90 % des consommateurs européens de cannabis le fument avec du tabac, selon une des dernières enquêtes mondiales parue sur les drogues. À titre de comparaison, seuls 8 % des Américains fument du cannabis de cette manière !

Le cannabis est illégal dans de nombreux pays européens et ses méfaits sont connus, mais la réalité est que de nombreuses personnes consomment quand même cette drogue récréative. Par conséquent, la politique actuelle se doit de refléter cette réalité.

Pour de nombreux Européens, le cannabis est souvent une drogue d’initiation au tabac, car beaucoup de gens sont exposés au tabac pour la première fois lorsqu’ils fument leur premier joint, un phénomène connu appelé « effet d’initiation inverse ».

Fumer (par combustion) quoi que ce soit est mauvais pour vos poumons et votre santé. Fumer modifie les propriétés d’une substance, formant souvent des composés toxiques et cancérigènes. Dans le cas du cannabis, cela se traduit par des modifications cérébrales dont on pense qu’elles altèrent le fonctionnement cognitif, en particulier chez les adolescents. Les effets nocifs du tabagisme sont bien connus. Plus de 8 millions de personnes meurent chaque année des suites du tabagisme, principalement de cancers et de maladies cardiovasculaires.

Mais il n’est pas nécessaire de fumer du cannabis avec du tabac pour profiter de ses bienfaits. Les alternatives à la fumée de cannabis comprennent la consommation de produits par voie orale (appelée « edibles ») et l’inhalation via un vaporisateur, une pipe ou un bong. Voici une liste des meilleures options qui s’offrent à vous.

1. Vaporisateur

Les joints ne sont pas la seule option et la vaporisation, bien que vraiment différente, se positionne pour nous en haut de tableau !

Des pays comme les États-Unis et le Canada ont un dédain culturel pour la combinaison du tabac et du cannabis. Les réformes réglementaires radicales, le mercantilisme et une diversité de produits concentrés à base de cannabis se sont prêtés à un passage progressif à la vaporisation.

Il existe désormais suffisamment de preuves pour promouvoir la vaporisation comme une méthode alternative plus saine pour le cannabis. Les appareils de vapotage contiennent un élément qui chauffe le cannabis (fleur, résine ou huile) à une température qui transforme les principes actifs, le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol), en une vapeur, mais sans brûler la matière. Les fumeurs doivent prendre des doses plus petites et moins nombreuses que les fumeurs de joints pour ressentir de bons effets.

pourquoi utiliser un vaporisateur pour le cannabis
Le Firefly 2 est un modèle de vaporisateur portable puissant.

Les vaporisateurs ont d’abord été produits comme une alternative plus saine aux cigarettes et étaient destinés à aider les fumeurs de tabac cherchant à arrêter la cigarette. Il n’a pas fallu longtemps pour que des consommateurs de cannabis avisés commencent à expérimenter et à appliquer la science du vaporisateur à leur propre variété d’herbe. Ces pionniers intrépides ont rapidement découvert que l’utilisation d’un vaporisateur est bien meilleure que de fumer via combustion, car la vaporisation réduit la température à laquelle les cannabinoïdes passent de l’état solide ou liquide à l’état gazeux.

À lire  Ice-O-Lator : Comment obtenir du haschisch en utilisant ces sacs

Ces températures plus basses préservent de nombreux principes actifs qui seraient autrement détruits lorsque le cannabis est chauffé au dessus du point de combustion. La vaporisation empêche littéralement de faire partir en fumée les saveurs et principaux principes actifs présents dans vos plantes.

Vous recherchez une explication plus technique ? Nous sommes là pour vous aider. Suivez ce lien pour trouver tout ce que vous devez savoir sur le vaporisation d’herbe.

2. Bang

Il n’y a vraiment rien de mauvais à dire sur le bang, quand celui-ci est utilisé sans tabac bien entendu. Votre bang est un peu comme votre meilleur ami, toujours disponible quand vous en avez besoin et qui ne vous laisse jamais tomber.

Le bang est l’une des meilleures façons de fumer de l’herbe ou du hash car il peut vous faire planer très très vite. Nos plus grosses défonces ont été obtenues lors de soirées bang avec nos amis…

Les bongs peuvent être fabriqués en verre, en plastique, en céramique, en métal et même en bambou. Ils peuvent également prendre de nombreuses formes différentes allant de formes simples à plus complexes. Certains modèles permettent de charger des glaçons pour refroidir la température sur le chemin de vapeur.

La caractéristique principale d’un bang est que la fumée entre en contact avec de l’eau (ou passe à travers) à un moment donné pendant son voyage du bol à vos poumons. Il est préférable de ne pas utiliser de tabac dans le mélange car il endommagerait vos poumons !

3. Bubbler

Les Bubblers sont d’excellents accessoires. Un bon mélange entre un bang classique et une pipe en verre.

Si vous comparez le bubbler au bang, la principale différence est la taille. Comme les bangs ordinaires, un bubbler utilise la filtration de l’eau pour produire une fumée particulièrement douce et fraîche. Mais contrairement à un bang de taille normale, le un bubbler tiens généralement dans la main et est donc beaucoup plus discret, facile à utiliser et portable. De même, si vous comparez le bubbler et une pipe traditionnelle, la différence essentielle est l’utilisation de la filtration de l’eau. Comme une pipe ordinaire, le bubbler est petit et facile à transporter, mais il ajoute une filtration par eau pour améliorer l’expérience du fumeur.

Ce qui est génial avec un bubbler, c’est que vous avez tous les effets du bang sans avoir à traîner un objet encombrant et malodorant partout avec vous. Les bubblers sont faciles à utiliser, portables et ils vous font bien planer. Mais il s’agit d’un high doux.

Il existe un nombre impressionnant de modèles différents qui ressemblent à des pipes en verres surélevées voir à des mini rig pour dabs.

bubbler de snoop dogg
Le bubbler de papy Snoop Dogg

4. Dab

Le dabbing utilise des dabs, également connus sous le nom de butane hash oil (BHO), qui sont un extrait extrêmement puissant de la plante de cannabis. Cette huile de hash solidifiée (le dab) est destinée à être fumée avec un appareil, un peu comme un bong, sauf qu’au lieu d’un briquet, vous utilisez un chalumeau. Peu répandue en Europe encore, cette pratique qui nous vient d’outre Atlantique commence à se répandre peut à peu sur le vieux continent.

À lire  Les différences entre l'extraction BHO et l'extraction CO2

À cause de la chaleur élevée, le dabbing est essentiellement une méthode de vaporisation instantanée du cannabis. Et comme le dab est un extrait concentré, l’inhalation des vapeurs peut vous faire planer en un rien de temps.

Bien que cela puisse sembler dangereux et puissant, le dabbing est en fait plus sain que l’inhalation de la fumée des joints ou des bongs. En raison de la chaleur élevée à laquelle le BHO est exposé, la vapeur résultante est exempte de toute matière végétale étrangère.

Cela rend la vapeur beaucoup plus « pure » que de brûler votre herbe avec une bonne vieille flamme. Cependant, cette option puissante n’est certainement pas pour les débutants. Le dabbing a été surnommé le « crack » de l’herbe. La défonce obtenue est vraiment puissante ici !

5. Une pipe en bois ou en verre

Outre la raison évidente de fumer dans une pipe en bois (ressembler à Georges Brassens), il s’agit tout simplement d’un accessoire classe (si vous avez 40 ans et plus bien entendu).

Les pipes sont utilisées par les consommateurs de cannabis depuis des milliers d’années. Pour apprécier les saveurs rendues boisées avec la pipe, le confort d’utilisation ainsi qu’un buzz agréable qui est plus doux qu’avec un bong, mais qui a plus de punch qu’un joint, tout stoner qui se respecte devrait fumer une pipe au moins une fois dans sa vie.

La pipe à main en verre est un dispositif classique de la vieille école utilisé par vos parents et grands-parents mais avec une touche plus moderne. Ces pipes en verre borosilicate sont parfaites pour les fumeurs de toutes sortes. À moins que vous ne recherchiez un bubbler, les pipes à main en verre vous offrent généralement une fumée sèche, ce qui signifie qu’il n’y a pas de filtration de votre fumée par l’eau.

Bien que certains préfèrent un bang ou un dab rig, les pipes à main de type cuillères offrent une excellente portabilité et son vraiment faciles à nettoyer.

un exemple de pipe en verre