Le cannabis médical suscite de plus en plus d’intérêt aux États-Unis. Mais ses effets vont bien au-delà du traitement de la douleur et des maladies. Une récente étude montre que la légalisation du cannabis médical fait également baisser les primes d’assurance maladie. Explications.

Des primes d’assurance moins élevées

Selon une étude publiée dans l’International Journal of Drug Policy, les États ayant légalisé le cannabis médical ont observé une baisse significative des primes d’assurance maladie par rapport aux États où il reste illégal.

Les chercheurs ont comparé les primes d’assurance maladie dans les États avec et sans législation sur le cannabis médical entre 2010 et 2016. Résultat : une baisse moyenne de $21 par mois dans les États l’ayant légalisé.

Cela représente une économie substantielle pour les assurés. Et probablement un manque à gagner pour les assureurs.

Moins de prescriptions d’opioïdes

Comment expliquer cette baisse des primes ? Elle serait liée à la diminution des prescriptions d’opioïdes dans les États ayant légalisé le cannabis médical.

En mars 2021, une étude a montré que ces États enregistraient moins de remboursements de soins liés aux opioïdes. C’est un signe que les patients se tournent vers le cannabis comme alternative aux médicaments sur ordonnance.

Le cannabis soulage significativement les douleurs et réduit l’envie d’opioïdes chez les personnes qui en consommaient sans prescription. Sa légalisation semble donc entraîner une baisse de la consommation d’opioïdes, coûteux et dangereux.

Un impact économique global

Au-delà de l’assurance maladie, la légalisation du cannabis médical a un impact économique global. Elle entraîne des pertes de marché pour l’industrie pharmaceutique.

Les laboratoires pharmaceutiques commercialisent moins de médicaments opioïdes et d’autres traitements que le cannabis est capable de remplacer. Leurs revenus s’en ressentent logiquement.

Le futur du cannabis médical

La légalisation se poursuit aux États-Unis. Le nombre d’États autorisant l’accès au cannabis médical ne cesse d’augmenter. Ses bienfaits sont de plus en plus reconnus, même si des études restent nécessaires.

Outre la baisse des coûts de santé, le cannabis médical offre une meilleure qualité de vie aux patients. Il représente une alternative plus sûre, plus naturelle et souvent plus efficace que les traitements classiques.

Son adoption croissante devrait continuer à transformer le paysage médical et économique américain dans les années à venir.

Foire aux questions

Le cannabis médical est-il remboursé par les assurances maladie ?

Non, les assureurs ne remboursent généralement pas le cannabis médical aux États-Unis. Mais sa légalisation fait baisser les primes d’assurance en réduisant les coûts de santé globaux.

Quels sont les principaux effets médicaux du cannabis ?

Le cannabis médical permet de soulager les douleurs, l’anxiété, les nausées, les pertes d’appétit liées au cancer ou au VIH. Il améliore aussi certains symptômes de la sclérose en plaques ou de l’épilepsie.

Le cannabis récréatif est-il légal ?

Oui, dans certains États comme le Colorado ou la Californie. Mais le cannabis récréatif n’est pas autorisé au niveau fédéral aux États-Unis.

À lire  Le cannabis peut-il garder votre cerveau jeune ?