Les concentrés de cannabis et de CBD sont plus en plus populaires en Europe et en France. Cependant, ils restent encore assez méconnus, surtout si l’on compare avec l’herbe ou la résine que l’on consomme depuis des décennies.

Aujourd’hui, on va répondre à une question importante sur les concentrés : peuvent-ils périmer et si oui, en combien de temps ?

Qu’arrive-t-il aux concentrés vieillis ?

Les concentrés de cannabis ont une durée de conservation et se dégradent avec le temps. Les fleurs, les huiles, les edibles et les produits topiques se dégradent tous après être restés longtemps sur l’étagère. Les concentrés ne sont pas différents des autres formes de CBD ou cannabis.

Ainsi, vous pouvez vous attendre à ce que la couleur de votre extrait change, que les terpènes se dissipent et que les cannabinoïdes se transforment en différents cannabinoïdes. Par exemple, le THC se dégrade en CBN, qui est connu pour son effet sédatif puissant.

La plupart des concentrés sont d’une couleur jaune doré clair ou miel lorsqu’ils sont frais, mais ils ont tendance à se dégrader en nuances d’ambre, de rouille ou même de brun. Le changement de couleur indique que les terpènes s’évaporent, ce qui réduit la saveur et la puissance.

Les concentrés passent par le processus de nucléation à mesure qu’ils se dégradent. La nucléation est le processus par lequel les parties du concentré commencent à se séparer les unes des autres. Le temps, la température, les contaminants et les lipides présents dans le concentré influencent la vitesse à laquelle le processus se produit.

Prenez le THC et le THCa, par exemple. Les deux ont tendance à se séparer pendant la nucléation. Les terpènes qui donnent au concentré son parfum et sa saveur caractéristiques se séparent également et se figent, donnant au produit une texture granuleuse ou sucrée.

Le cannabis lui-même se nucléise relativement rapidement. Des bourgeons ordinaires perdent environ 20 % de leur puissance lorsqu’ils sont conservés à température ambiante en dehors d’un contenant hermétique pendant un an. Avec les concentrés, le rythme est un peu plus rapide. Le hachisch et le kief peuvent perdre jusqu’à 50 % de leur THC dans les mêmes conditions et dans le même laps de temps. La seule exception est constituée par les cristaux de THCa, qui sont assez stables lorsqu’ils sont conservés à l’abri de la lumière dans un récipient hermétique.

Quoi qu’il en soit, la nucléation entraîne la séparation et la dégradation des parties importantes du concentré, ce qui se traduit par une perte de saveur, de puissance et un changement radical d’apparence. Les dabs ne se dégradent pas d’une manière qui les rendrait dangereux à fumer, mais ils n’auront plus l’odeur, le goût ou la sensation qu’ils avaient lorsque vous les avez obtenus.

Comment prévenir la dégradation des concentrés

La fraîcheur maximale des concentrés de cannabis se situe avant six mois si vous les stockez dans des récipients hermétiques et les gardez à l’abri de la lumière et de la chaleur. Si vous cherchez à stocker des concentrés à long terme, il y a quelques choses que vous pouvez faire pour les protéger.

À lire  Tuto : préparer de l’huile de cuisine infusée au cannabis

Tout d’abord, gardez vos concentrés à une température plus fraîche. Vous voudrez également éviter la lumière du soleil et l’air, donc pour de meilleurs résultats, vous devriez les conserver dans un récipient hermétique au réfrigérateur. L’exposition à la lumière et à la chaleur peut agir comme un catalyseur et transformer les terpènes et autres composés ou contaminants, provoquant un changement de couleur peu attrayant et réduisant la saveur. Elle peut également accélérer la vitesse à laquelle le THC se dégrade en CBN, transformant vos concentrés en médicaments pour dormir.

Stocker vos concentrés à une température plus fraîche peut augmenter votre durée de conservation et préserver la saveur et la puissance de votre concentré en ralentissant le processus de nucléation. Cela permet également de conserver la texture ou la consistance de vos concentrés. Un récipient étanche à l’air est également vital car il l’empêche de perdre des terpènes par évaporation ou, pire, par moisissure, ce qui peut provoquer des problèmes respiratoires lors de la vaporisation.

Pour de meilleurs résultats, conservez vos concentrés dans un récipient hermétique et résistant aux UV pour qu’ils conservent leur odeur, leur goût et leur sensation pendant un an.

Peut-on fumer de vieux concentrés en toute sécurité ?

Après environ un an, la plupart des concentrés ne valent plus la peine d’être fumés. Ce n’est pas parce que vous pouvez le faire que vous devez le faire. Certains types de hachisch ou de colophane sont connus pour s’améliorer avec l’âge, mais ils ne font que s’aggraver dans la plupart des cas. Les vieux concentrés deviennent décolorés, moins puissants et sans saveur.

Une bonne règle de base est que vous perdez environ 20 % de votre puissance en un an lorsqu’il s’agit de concentrés. Si vous avez acheté des concentrés contenant 60 % de CBD, vous n’avez plus qu’environ 48% au bout d’un an. Vous n’obtiendrez pas exactement les mêmes effets mais vous obtiendrez tout de même quelque chose.

La chose la plus importante est de veiller à éviter les lipides. Lorsqu’un concentré se nucléise, les lipides se séparent des terpènes et des cannabinoïdes et forment un tas de gouttes blanches et jaunes. Si vous tamponnez des lipides, cela va endommager vos poumons et peut potentiellement vous rendre très malade. Ils sont faciles à repérer, donc faciles à éviter, mais en fin de compte, ne prenez pas de risque. Procurez-vous simplement des extraits frais. En cas de doute, jetez-le tout simplement.