Que vous consommiez du cannabis à usage récréatif ou médical, il est indéniable que passer à la vaporisation comporte de nombreux avantages.

Les vaporisateurs à convection chauffent l’air autour de votre matière première, et non directement celle-ci.

Cela permet une distribution de chaleur parfaitement uniforme et produit une vapeur douce et savoureuse qui optimise l’extraction des composés actifs. Le risque de combustion est quasi nul puisque le matériau n’est jamais en contact direct avec la source de chaleur. Ces vaporisateurs préservent également mieux les arômes, ce qui en fait un excellent choix pour les amateurs de cannabis haut de gamme ou ceux qui aiment expérimenter différentes variétés. L’élimination des odeurs est aussi un atout majeur.

Toutefois, ils sont plus chers à l’achat, prennent plus de temps à chauffer (parfois plus de 5 minutes) et nécessitent plus d’entretien du fait de leur technologie plus complexe.

Les vaporisateurs à conduction utilisent une surface métallique chauffante (généralement une plaque chauffante ou une résistance) pour transmettre la chaleur directement à votre matière première.

Leur principal avantage est leur chauffe ultra rapide, en quelques secondes seulement. Ils sont également plus abordables et très faciles à entretenir.

Cependant, le chauffage par plaque métallique peut entraîner une répartition inégale de la chaleur dans la chambre et augmenter les risques de combustion, ce qui nuit à l’expérience.

Alors, préférez-vous la rapidité et la simplicité des vaporisateurs à conduction, ou l’expérience premium des modèles à convection malgré leur coût et entretien plus importants ? Quel que soit votre choix, Australian Vaporizers propose un vaste catalogue de vaporisateurs à herbes sèches pour tous les amateurs.

En résumé :

  • Convection : chaleur douce et uniforme, préserve les arômes, pas de combustion, élimine les odeurs, mais plus cher, plus lent et plus d’entretien.
  • Conduction : chauffe ultra rapide, moins cher, facile à entretenir, mais chaleur inégale et risques de combustion.

Vous préférez quel type de vaporisateur et pourquoi ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires !

À lire  Le système endocannabinoïde expliqué