Dans cet article, nous allons vous aider à mieux comprendre les températures optimales de vaporisation de l’herbe pour tirer le meilleur de votre cannabis ou CBD lorsque vous utilisez un vaporisateur à herbe sèche. Nous avons simplifié les concepts au maximum et allons détailler 3 grandes plages de température, en soulignant leurs différences et leurs avantages.

Gardez à l’esprit que l’expérience de chacun peut varier en fonction de quelques facteurs clés. Par exemple, deux vaporisateurs de weed réglés sur la même température peuvent parfois produire un type de vapeur différent. De plus, chaque variété contient des niveaux différents de terpènes et de cannabinoïdes, qui contribuent à leur odeur, leur goût et leurs effets. Ces composés organiques se volatilisent à différentes températures et modifient l’expérience.

Ne vous inquiétez pas, vous n’aurez pas besoin d’être un vapoteur chevronné pour comprendre cet article. Utilisez simplement ce guide et jouez avec différents paramètres lors de vos prochaines sessions.

Températures optimales pour maximiser les saveurs (entre 163-177°C)

Le THC, le principal ingrédient psychoactif du cannabis, a un point d’ébullition de 157° C. Vous ne voulez pas descendre beaucoup plus bas que 163° C avec votre vaporisateur, surtout si vous voulez vraiment ressentir des effets. Les basses températures peuvent vous intéresser si vous voulez profiter de la saveur et des arômes de votre herbe. Elles permettent de profiter d’un goût frais, avec des notes d’agrumes et/ou de pin en fonction du profil terpénique de votre plante.

La vapeur sera aussi beaucoup plus fraîche, et moins dure pour la gorge, donc vous ne tousserez probablement pas autant que si vous montez en températures. Les effets secondaires possibles comme la paranoïa, les yeux rouges et la bouche pâteuse seront moins prononcés. Si vous aimez consommer durant la journée, le vapotage à basse température peut vous donner la sensation que vous recherchez, sans vous épuiser pour la journée. C’est aussi le réglage idéal pour les débutants et les “poids légers” qui ne veulent pas ressentir trop d’effets.

Ce que vous devez retenir avec ce profil de températures :

Euphorie légère, calmante, revigorante.
Saveur terpénique intense, fraîche, citronnée, piquante.
Vapeur plus fraîche, moins de toux
Moins d’effets secondaires (léthargie, anxiété, yeux rouges, bouche sèche etc.)
Convient mieux aux nouveaux venus, aux personnes légères ou à celles qui recherchent des saveurs.
Mieux adapté pour accomplir des tâches ménagères
Terpènes : A-pinène, β-caryophyllène, β-myrcène, d-limonène, citronellol.
Cannabinoïdes : Δ8THC, Δ9THC, CBD, CBG, CBC, THCa, CBDa

Compromis entre saveur et effets (entre 177-204°C)

Il s’agit d’une bonne base pour commencer pendant que vous expérimentez encore avec la vaporisation de cannabis ou CBD légal. Dans cette gamme de températures, vous profitez toujours beaucoup des terpènes, mais commencerez ici à débloquer le potentiel des cannabinoïdes présents dans la fleur. La vapeur est plus épaisse et plus chaude. Vous sentirez également plus de cannabinoïdes, ce qui peut lui donner une saveur plus riche. La vapeur chaude est satisfaisante pour les fumeurs en transition.

Les effets psychoactifs seront sensiblement plus forts à ces températures, principalement parce que plus de THC est extrait. Ces réglages peuvent être relaxants, vous rendre euphorique et vous mettre dans un état méditatif sans vous sentir somnolent. Cette gamme de température est un excellent compromis pour tirer le meilleur des deux autres profils qui favorisent les effets et la saveur.

Relaxant, euphorique, méditatif mais pas somnolent.
Goûteux et riche, terpènes et cannabinoïdes.
Vapeur plus chaude, peut être satisfaisante pour les fumeurs.
Plus de THC est volatilisé
Peut avoir des effets secondaires mineurs
Augmentation de la disponibilité des cannabinoïdes
Terpènes : d-limonène, terpinolène, linalol, humulène.
Cannabinoïdes : Δ8THC, Δ9THC, CBD, CBN, CBG, CBC, THCa, CBDa.

Températures pour maximiser les effets et la vapeur 204-221°C

Pour une extraction maximale des cannabinoïdes (extraction de THC, CBG ou CBD), c’est dans cette fourchette qu’il faut se situer. La vapeur sera plus chaude et moins savoureuse, mais vous ressentirez les effets psychotropes les plus forts. Cette gamme est mieux adaptée aux sessions nocturnes en raison de sa capacité à produire des effets plus physiques. L’activation des composés THCv et humulène peut en fait supprimer l’appétit et prolonger les inévitables fringales du fumeur.

À ces températures, de nombreux terpènes s’évaporent rapidement. Si vous êtes un vrai connaisseur en terpènes, vous voudrez peut-être réserver cette gamme pour la fin de vos sessions, lorsque vous voulez vraiment tirer le maximum de votre bol. C’est ce qui se rapproche le plus de la combustion sans vraiment fumer, mais cela peut quand même provoquer de la toux.

Il s’agit du profil de températures le plus adapté pour vaporiser des résines ou des concentrés épais ! Vous produirez par ailleurs beaucoup plus de vapeur avec ces réglages.

Effets intenses, forte euphorie, léthargie.
Extraction maximale du THC
Vapeur plus chaude, peut provoquer de la toux.
Moins de terpènes, extraction plus élevée de cannabinoïdes
Active le THCv et l’humulène, des coupe-faims qui peuvent prolonger les “fringales”.
Expérience la plus proche de la fumée/combustion
Terpènes : humulène, phytol, oxyde de caryophyllène
Cannabinoïdes : Δ8 THC, Δ9THC, CBD, CBN, CBG, CBC, THCa, CBDa, THCv.

différentes températures pour le avb
La température de vaporisation choisie influence directement l’état final de votre herbe et de votre AVB

Tableau des températures de vaporisation

Voici les points d’ébullition moyens du THC, du CBD et des terpènes et cannabinoïdes les plus courants présents dans le cannabis. Chaque composé organique a sa propre fonction unique. Vous pouvez donc vérifier le profil de votre souche et décider de la température optimale en fonction de vos préférences.

Points d’ébullition

Les innombrables cannabinoïdes et terpènes du cannabis ont des points d’ébullition différents. Voici ce que vous devez savoir pour être en mesure d’activer ces composés.

Cannabinoïdes :

CBG : 52°C
THCa : 104°C
CBDa : 120°C
Δ9THC : 157°C
Δ8THC : 177°C
CBD : 180°C
CBN : 185°C
THCv : 220°C
CBC : 220°C

Terpènes :

A-Pinène : 155°C
β-Caryophyllène : 165°C
β-Myrcène : 168°C
Citronellol : 225°C
d-Limonène : 176°C
Eucalyptol : 176°C
Terpinolène : 185°C
Linalol : 198°C
Humulène : 198°C
Phytol : 204°C
Oxyde de Caryophyllène : 257°C

Trouver la bonne température pour vaporiser de l’herbe

Vous ne savez toujours pas à quelle température régler votre vaporisateur ? Il peut être difficile de trouver le réglage qui fonctionne le mieux pour vous. La meilleure façon d’expérimenter est de commencer dans la gamme moyenne entre 177-204° C et ensuite de monter ou descendre de 5-10° à la fois. Jouez un peu et vous finirez par trouver la température qui vous convient le mieux.

Ce que vous devez retenir :

  • Si votre herbe est trop humide, la plupart de la chaleur sera gaspillée pour sécher vos bourgeons. Les vaporisateurs ont tendance à fonctionner beaucoup mieux et à produire plus de vapeur avec une herbe plus sèche. Vous pouvez toujours laisser votre herbe sécher pendant quelques heures ou même toute la nuit. La grinder finement accélérera ce processus.
  • Les vaporisateurs modernes sont maintenant capables de vaporiser des concentrés de nos jours. La meilleure température pour les résines, dabs et les concentrés de CBD sera généralement plus élevée que pour l’herbe sèche. Le même principe général s’applique : moins de chaleur = meilleur goût. Cependant, si la température est trop élevée, vous perdrez des terpènes et des arômes précieux.
  • Les températures plus basses sont mieux adaptées à l’utilisation le matin et la journée, les températures plus élevées sont plus appropriées pour les sessions du soir et de la nuit.
    D’une manière générale, les basses températures sont plus propices à la saveur, tandis que les hautes températures vous donneront les effets psychoactifs les plus forts. Le point d’ébullition du THC est d’environ 157° C, donc toute température inférieure produira des effets psychoactifs minimes.
  • Le CBD a tendance à entrer en combustion à une température légèrement plus élevée que le THC, donc gardez cela à l’esprit si vous utilisez le cannabis à des fins médicinales avec des variétés de chanvre ou riches en cannabidiol. Vous voudrez généralement vapoter à 1° C de plus que le point d’ébullition moyen des terpènes et/ou cannabinoïdes désirés, mais sachez que cela peut varier légèrement avec différents appareils ou souches.
  • Si vous fumez dans la plage de température inférieure, ne jetez pas votre herbe déjà fumé. Si celle-ci est verdâtre, ou même brun clair, elle contient probablement encore de précieux cannabinoïdes. L’herbe est également décarboxylée, ce qui signifie simplement qu’elle est prête à être consommé sous forme d’edibles ou de thé.