Lorsque des chercheurs américains ont demandé à 364 adultes comment ils préféraient consommer leur cannabis médical, 53% ont indiqué que le vaporisateur était leur mode de prédilection. Parmi eux, 80 % pensent que le vapotage est une alternative plus saine que d’autres méthodes comme la pipe ou le joint, et 34,4 % estiment que les vaporisateurs procurent le meilleur soulagement des symptômes.

L’utilisation de vaporisateurs pour cannabis est en hausse dans le monde, en particulier chez les jeunes qui souhaitent de nos jours fumer du cannabis sans tabac.

Pourtant, des inquiétudes subsistent quant à l’innocuité des produits utilisés dans leur fabrication. En 2019, le CDC et la FDA aux USA ont explicitement mis en garde contre l’utilisation d’e-cigarettes ou de vaporisateurs contenant du THC, citant des preuves que ces produits pourraient contenir des ingrédients nocifs et augmenter vos chances de dommages pulmonaires.

Cet épisode qui a fait pas mal de bruits outre atlantique touche bien entendu plus l’industrie de la cigarette électronique, et pas celle des vaporisateurs pour herbes sèches qui nous intéressent ici.

Compte tenu de la quantité de produits à base de cannabis ou CBD disponibles sur le marché, il peut être difficile de choisir celui qui vous convient. Avant de choisir un vaporisateur pour herbes, assurez-vous de peser le pour et le contre.

Comment fumer du cannabis sans tabac

Contrairement aux cigarettes traditionnelles qui entrainent une combustion des feuilles pour produire de la fumée, les vaporisateurs utilisent des batteries et de petits serpentins métalliques pour chauffer une substance jusqu’à ce qu’elle s’évapore et soit ensuite inhalée.

C’est pourquoi on les appelle souvent vapos, stylos à vape et vaporisateurs. Mais tous les appareils ne vaporisent pas de la même manière. Il y a 3 type de vaporisateurs que vous rencontrerez très probablement lorsque vous vous renseignerez sur le sujet : herbe, huile et cire.

Vaporisateurs d’herbe

Ces vaporisateurs ont une chambre dans laquelle on ajoute de la fleur de cannabis ou de la résine séchée. Lorsque l’appareil est chauffé, les composés thérapeutiques actifs du cannabis sont délivrés sous forme de vapeur concentrée.

Le cannabis est chauffé à la bonne température pour qu’il ne brûle pas, ce qui minimise la présence de goudron ou les substances cancérigènes que vous pourriez inhaler en utilisant une pipe ou une autre forme de combustion. De nombreux vaporisateurs d’herbe ont également des réglages de température que vous pouvez modifier pour contrôler la quantité de saveur et de vapeur que vous inhalez.

Stylo à huile

Au lieu d’ajouter de l’herbe sèche au vaporisateur, un concentré d’huile qui est extrait de la plante de cannabis est ajouté au stylo à huile. Pendant le processus d’extraction de l’huile, l’huile de cannabis est souvent coupée avec d’autres huiles de support, comme l’huile de chanvre. Par conséquent, l’huile vaporisée est généralement moins puissante que la cire, mais plus puissante que l’herbe vaporisée.

Les stylos à huile sont un choix populaire parmi les utilisateurs débutants, car ils sont faciles à utiliser. Vous pouvez choisir un stylo à huile à usage unique qui est jeté une fois que l’huile est utilisée, ou vous pouvez acheter un vaporisateur réutilisable avec des cartouches d’huile qui sont disponibles dans une variété de saveurs et de variétés de cannabis. Une seule cartouche d’huile peut durer plusieurs semaines, comme pour une cigarette électronique.

Stylos à concentrés

La cire est une substance semi-solide extraite de la plante de cannabis qui contient de fortes concentrations de composés actifs. Comme elle n’est pas coupée avec d’autres huiles de support, elle a tendance à être beaucoup plus puissante que l’herbe ou l’huile. Les vaporisateurs pour concentrés ont trois composants principaux : un embout buccal, la batterie et l’atomiseur.

La cire elle-même est achetée séparément et ajoutée à l’atomiseur, où elle est chauffée par une bobine et vaporisée. La cire peut être un peu plus chère et doit être rechargée souvent dans l’atomiseur, mais en raison de sa puissance, certaines personnes trouvent que la vaporisation de la cire ou de concentrés est le moyen le plus efficace d’obtenir les effets thérapeutiques souhaités.

pourquoi utiliser un vaporisateur pour le cannabis
Le Firefly 2 + est un vaporisateur haut de gamme à la demande

Les avantages de la vaporisation par rapport à la combustion

Le cannabis médical peut être consommé de multiples façons, en fonction de vos préférences. Vous pouvez le consommer dans des pâtisseries ou des boissons, avec une pipe à eau ou des feuilles à rouler, sous forme de pilules ou de spray nasal, et bien sûr, avec un vaporisateur.

Voici quelques-uns des avantages perçus de l’utilisation d’un vaporisateur :

  • Moins d’odeur : Le cannabis a une odeur forte et terreuse que certaines personnes trouvent gênante. Les vaporisateurs ne sont pas totalement inodores, mais ils minimisent l’odeur car le cannabis n’est pas brûlé.
  • Facile à utiliser : Les vaporisateurs peuvent être moins salissants et nécessitent moins d’étapes pour être utilisés. En général, tout ce que vous avez à faire est de garder le vaporisateur chargé et de le remplir d’huile, de cire ou d’herbe.
  • Nécessite moins de cannabis : Surtout en comparaison avec les pipes et les joints, les vaporisateurs nécessitent globalement moins de cannabis pour obtenir les effets désirés. Les doses sont plus puissantes, donc vous n’avez pas besoin d’inhaler autant. Attention toutefois, certains vaporisateurs ont des bols vraiment larges pour les sessions en groupes (ex Plenty de S&B) et nécessitent pas mal d’herbe.
  • Plus économique : Le coût initial d’achat d’un vaporisateur peut être plus élevé, mais derrière il ne vous faudra acheter que de l’herbe.
  • Pas de fumée passive : Le fait de vaporiser des produits à base de THC réduit la quantité de substances cancérigènes auxquelles sont exposées les personnes se trouvant à proximité. Cependant, le THC peut toujours être détecté dans la vapeur secondaire.
  • Des doses constantes : Les concentrations de THC sont souvent plus constantes d’une inhalation à l’autre d’un vaporisateur, et les effets sont presque instantanés. À l’inverse, il faut parfois attendre jusqu’à trois heures après avoir consommé un produit comestible pour ressentir un quelconque effet.
  • Une expérience plus pure : Les vaporisateurs peuvent offrir un hit plus pur et plus puissant que le cannabis brûlé par combustion, et la vapeur peut contenir moins de toxines. Bien sûr, ce n’est le cas que si le produit THC n’est pas contaminé par quelque chose de dangereux.
  • Plus discrets : Les vaporisateurs peuvent souvent être utilisés dans les parcs et les espaces publics, en dehors du travail, à la maison, ou dans d’autres endroits où la fumée de cigarette ou de cannabis n’est pas tolérée.

Le vapotage offre-t-il des avantages pour la santé par rapport au tabagisme ?

Fumer, que ce soit du tabac ou des fleurs de cannabis, est incontestablement dangereux pour la santé. Lorsque vous fumez, vous inhalez des morceaux de débris très chauds qui irritent les tissus sensibles de vos poumons. La combustion des feuilles peut également provoquer des réactions chimiques qui vous amènent à inhaler des composés potentiellement toxiques, dont certains sont liés à certaines formes de cancers.

Les vaporisateurs ne brûlent rien. Ils chauffent les substances contenant du THC jusqu’à ce qu’elles soient suffisamment chaudes pour créer de la vapeur, mais pas trop pour qu’elles brûlent. Par rapport à la fumée chaude et dure produite par la combustion des feuilles, la vapeur produite par les vaporisateurs est beaucoup plus douce pour les poumons.

Avertissements concernant le vapotage

Le vapotage de l’herbe peut sembler être une alternative moins nocive que de fumer, mais ce n’est pas entièrement inoffensif. En plus des risques pour la santé associés au THC, le vapotage lui-même peut être potentiellement dommageable pour la santé d’une personne.

Ingrédients ou matériaux nocifs

Lorsque vous fumez de l’herbe, les composés thérapeutiques du THC ne sont pas les seules choses que vous inhalez.

Certains vaporisateurs d’entrée de gamme utilisent des matériau de faible qualité (surtout les plastiques) qui peuvent dégager des vapeurs potentiellement dangereuses pour les utilisateurs.

Les vaporisateurs à herbes sèches sont-ils sûrs ?

Certains vaporisateurs peuvent également être meilleurs pour votre santé que d’autres.

Les composés des huiles et des cires de cannabis peuvent être falsifiés pendant le processus de fabrication pour améliorer les saveurs ou la consistance d’un produit.

En ce qui concerne l’herbe séchée elle-même, ce que vous voyez est généralement ce que vous obtenez. Les anomalies dans le cannabis séché peuvent généralement être détectées en observant le produit – comme la moisissure, par exemple.

Un vaporisateur haut de gamme ayant reçu des homologations médicales offrira de biens meilleures garanties, qu’une marque chinoise bas de gamme vendue sur Amazon !

Questions fréquemment posées

– Les vaporisateurs d’herbe sèche en valent-ils la peine ?

Les amateurs de cannabis affirment que la vaporisation d’herbe sèche a une meilleure saveur et une odeur plus douce que la fumée produise par combustion. Un vaporisateur à herbe sèche de bonne qualité coûte environ 150 euros$, mais cette dépense peut en valoir la peine pour les personnes qui fument régulièrement du cannabis.

– Combien de temps faut-il pour ressentir les effets après avoir vaporisé du cannabis ?

La vaporisation du cannabis a des effets similaires à ceux de la cigarette et se fait généralement sentir au bout de quelques minutes. Si vous êtes novice en matière de vapotage, il est généralement recommandé de commencer doucement. Si vous ne ressentez pas l’effet désiré après 15 minutes, vous pouvez en prendre un peu plus.

– Le cannabis vaporisé laisse-t-il une odeur ?

Les vapes d’herbe sèche ont une odeur plus forte qui peut persister dans une pièce pendant environ 30 minutes, mais qui est plus facile à masquer que celle d’un joint coupé à la cigarette. Et contrairement à la cigarette, la vaporisation ne colle généralement pas aux vêtements et à la peau.